Anne Lasserre

Marbreur – Dominotier

Trémolat

Une multiplication de combinaisons aux motifs chamarrés

Extrait du magazine – ART & MÉTIERS DU LIVRE  N° 260 – Auteur : Akar Marie

“Marbreur, décoratrice de papiers, Anne Lasserre-Gasquez exerce un métier traditionnel qu’elle applique à la fois à la restauration et à la création contemporaine. Ses feuilles sont l’aboutissement de techniques éprouvées qu’elle conjugue et décline avec une grande liberté.

Résultat du jeu des attirances des pigments, de la magie de l’irisation, ses couleurs tour à tour s’enroulent, se lovent, se dispersent ou s’éloignent, créant des combinaisons aux motifs chamarrés. Elle sait écouter la matière et la maîtriser, conduire le processus tout en laissant les colorations cheminer pour se réserver une part d’inconnu.”

 

“Dordogne, côte d’Azur, région parisienne, Anne Lasserre-Gasquez n’a pas hésité pas à se déplacer pour apprendre son métier. C’est un stage de reliure au Cap d’Agde en 1985 qui lui donne envie de poursuivre dans cette voie. Elle déménage en région parisienne et rencontre Florence Jumelle qui, à l’atelier Le Bois de la Garenne à Voisins-le-Bretonneux, lui dispense une formation rigoureuse […] Avoir débuté par la reliure est sans aucun doute un atout, car Anne Lasserre-Gasquez a ainsi appris l’histoire de ses techniques, outre celle des papiers, lui permettant de rester dans l’esprit d’un ouvrage et de réaliser un ensemble – reliure, décor, papier – homogène et cohérent. Puis, elle part s’installer dans la région de Nîmes, où elle a l’occasion de participer à un stage de marbrure avec Françoise Comacle. Le contact avec le papier, le jeu des encres, le travail sur les couleurs l’enthousiasment […] Sur les conseils de son professeur, elle décide de se consacrer au métier de marbreur.”

Galerie photos

“Le principe de la marbrure est celui de l’empreinte par transfert d’une feuille de papier appliquée sur une préparation – le bain – une cuve remplie d’eau et de gommes différentes, selon le dessin que l’on souhaite obtenir, sur laquelle flottent les couleurs. Celles-ci peuvent être à l’huile ou à l’eau, en pâte crémeuse ou en poudre. Anne Lasserre-Gasquez préfère travailler avec les peintures à l’eau, plus complexes à utiliser, certes, mais qui donnent un dessin plus fin et un meilleur rendu des couleurs. Le corps gras flotte et adhère à la feuille. Suivant la qualité du papier, il est nécessaire de l’aluner pour le mordancer : on applique à l’éponge une couche d’alun qui provoque une réaction chimique au contact de la couleur ; l’alun permet à celle-ci d’adhérer au papier. Lorsqu’on utilise des peintures à l’eau, il est nécessaire d’ajouter un corps gras, le fiel de boeuf, qui sert d’agent de flottaison. Autrefois naturel, il est aujourd’hui synthétique et offre des propriétés constantes ; il évite, de plus, des mélanges malodorants.[…]

Les réactions de l’eau et des pigments sont celles de l’attirance et de la répulsion entre un corps gras et l’eau, et entre les couleurs elles-mêmes. La qualité et la tenue du papier utilisé modifient le résultat. « Il est important de comprendre comment fonctionnent les couleurs primaires, car elles n’ont pas la même force. Il y a un ordre dans lesquelles les mettre par rapport à ce que l’on veut obtenir. Le jaune est très fort. Si on le pose en premier, si on en met trop, il empêche les autres couleurs de flotter. Ajouté à la fin, il les repousse et devient prédominant, elles ne sont plus qu’un simple veinage. Le bac est une vraie cour de récréation, c’est « pousse-toi de là que je m’y mette « et le dernier qui a parlé a raison ! »

 À chaque feuille, il faut remettre de la couleur suivant un savant dosage. « Si je veux une dominante vive, je mets beaucoup de couleur, car moins elle a de place, moins elle s’irise. Inversement, elle perd de l’intensité, lorsqu’elle a plus de place. Les pigments s’éloignent les uns des autres, donc la teinte est moins vive. » […] Une des difficultés de la marbrure, c’est aussi d’obtenir le même résultat d’une feuille à l’autre, à partir des mêmes ingrédients. Même en préparant couleurs et gomme de la même façon, beaucoup d’éléments nous échappent, qui changent l’effet produit : température, hygrométrie, qualité de l’eau, vieillissement du bain. […]”

Extrait du magazine – ART & MÉTIERS DU LIVRE  N° 260 – Auteur : Akar Marie

STAGE A LA CARTE

Programme à la demande – Stage marbrure –
Ouvert aux débutants, confirmés ou professionnels des Métiers du livre. Plus d’informations sur demande auprès d’Anne Lasserre.

ACTION “J’EXPOSE UN ARTISAN D’ART” 2020

Une action portée par les Chambres de métiers et de l’artisanat et la Région Nouvelle-Aquitaine.
Plus d’informations ici: https://metiersdart-grandbergeracois.fr/action-jexpose-un-artisan-dart/

 

ARTISAN EXPOSANT
Anne Lasserre
Marbreur – Dominotier


BOUTIQUE ACCUEILLANTE
“Garance et Passe Partout”
Lucien Bresson  |  Encadreur – Layetier

Exposition
Du 27 juillet au 11 septembre 2020

“Garance et Passe Partout”
19 rue Saint Jacques
24 540 MONPAZIER

Adresse

Anne Lasserre

Rue de la planche

24 150 Trémolat

Téléphone

06 61 73 03 00

Horaires d’Ouverture

 

Atelier ouvert à tous.

Par sécurité, merci de téléphonez avant les visites.